Derniers articles

  • SALOMELE SALOMINETTE

    3 décembre, par JH

    Combien de jours s’étaient écoulés depuis notre dernière rencontre ? trois grosses semaines d’éternité ? Trop qui sait pour une petite fille de trois ans bientôt, mais surtout pour une grand’mère impatiente et frustrée Mais bon, la vie elle s’en fiche du temps, elle poursuit un inlassable chemin dans l’inéluctable présent tyrannique, insoucieuse du passé moribond accroché aux fragiles souvenirs et de l’avenir ridiculement embryonnaire.
    Il est vrai que (...)

  • MOUCINE FIKRI et DANIEL BLAKE

    5 novembre, par JH

    MOUHCINE FIKRI et DANIEL BLAKE
    Deux êtres broyés par la modernité, c’est-à-dire le néolibéralisme à l’efficacité à la fois sournoise et triomphante. qui se rejoignent dans la mort.
    Frères humains éclopés, l’un à peine fictif dans le pamphlet déchirant du cinéaste Ken Loach, que le système lui-même a, par la bande et sans vergogne , récompensé à Cannes, l’autre happé par la benne à ordures où il essayait de récupérer les poissons lui assurant sa survie.
    Deux (...)

  • IMPRESSION CINEMATOGRAPHIQUE

    4 novembre, par JH

    J’étais installée confortablement au fond du deuxième fauteuil de la première rangée (près de l’entrée), jouissant de la rareté des spectateurs de l’après-midi, en majorité des gens libérés du travail, , rassis peut-être, en tous les cas silencieux, ayant laissé sans aucun doute leurs portables à la maison
    ² J’étais seule dans ma rangée et comptais bien me baigner aussi bien de solitude que d’images, sans doute entremêler les deux. C’est alors que, (...)

  • FLUFFY

    13 octobre, par JH

    Je revenais de cette exposition – entrée gratuite – au Palais des Congrès. Ca s’appelait « show d’art floral » organisé par une entité intitulée Mondial Fleurs.
    J’étais passablement excitée, anticipant de découvrir des fleurs inconnues (de moi) mises en valeur par de prestigieux artistes de tous les pays. Dès mes premiers pas au milieu de la foule de tourangeaux agglutinés je me sentis mal à ‘aise. J’étais venue m’absorber dans la beauté, (...)

  • L’ANGE DÉÇU

    13 septembre, par JH

    Manifestement ça n’allait pas assez vite. Lui, là-haut, faisait apparemment encore confiance dans la piètre humanité qu’il avait créée, en dépit des errements, des catastrophes, des massacres qui se succédaient depuis le commencement des siècles.
    Mais lui, l’ange déçu, devenait impatient. Combien de temps encore attendre, à se cacher dans le moindre interstice que cette planète soit enfin débarrassée d’une engeance insupportable, prête à se plier volontairement (...)

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 460

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0