Accueil > Au jour... > TOT LE MATIN

TOT LE MATIN

jeudi 18 octobre 2007

Vite, vite, racoler les mots pour engluer leur éphémère rougeoiment.

Bientôt le soleil va reprendre ses droits sur le grisaillement du monde.

Pétrifiée je lance mes regards comme des fusées dérisoires.

Impuissante j’appelle à l’aide le haut sapin pointu. Mais peut-il fixer sur sa cime un quark d’émotion et de splendeur ?

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0