Accueil > SDF... > PEDEGREE

PEDEGREE

dimanche 25 novembre 2007

"tous les mois, avec le RMI, je nous fais un cadeau.

Nous ? C’est lui et son chien, mieux, son chien et lui. Parce que le chien, chien bouillote en hiver, chien gardien des ballots quand on dort par terre dans la gare, c’est d’abord "l’ami, le pote, le frère, le bĂ©bĂ©, c’est tout".

NEUTRE : parce qu’on n’a jamais d’histoire avec lui.

GUS : beauceron croisĂ© rotweiler. Je l’ai pris Ă la SPA quand il avait neuf ans, c’Ă©tait le plus vieux, le plus moche, il va courir tous les jours. C’est pas comme certains bourges chez qui ils sont le plus souvent enfermĂ©s, et dans la rue, attachĂ©s.

TAF : mère pyrĂ©nĂ©es labrador, père berger allemand lĂ©vrier : est nĂ© un premier mai, d’oĂą son nom. J’ai pas les moyens d’Ă©lever un enfant alors j’ai un chien. Elle dit bonjour Ă tout le monde en leur sautant dessus depuis qu’elle est bĂ©bĂ©.

YORKI : vient d’un HLM. DonnĂ© par un sidĂ©en qui ne pouvait plus s’en occuper. J’Ă©ventre les poubelles et il y trouve de l’agneau confit. Les boĂ®tes, il en veux pas.

KAJA : berger belge/malinois. TrouvĂ©e dans un squat il y a dix ans. Sa mère Ă©tait complètement sauvage. Ses six frères et soeurs sont partis avec des gens comme moi.

C’est Robert qui parle, de mère hollandaise et de père norvĂ©gien : Ă trois mois elle a vale un mĂ©got, d’oĂą son nom ; Kaja, ça veut dire cannabis en jamaĂŻcain.

PASSETEMPS : mĂ©lange de chien et de loup, ou husky sibĂ©rien ? ElevĂ© dans la rue. Son maĂ®tre l’a eu Ă 2 mois et demi pour ses trente ans. Ils vivent sous une toile de tente : il est gentil avec les gens mais dominateurs avec les chiens. Des fois je l’appelle La Chicane. Il chasse la nuit et rapporte des lapins, il revient toujours. Il est très fort et bagarreur je suis obligĂ© de lui mettre un harnais. Je veux lui trouver un husky pour que lui aussi il ait son gamin. Il adore le patĂ© comme moi, il ne veut ni boĂ®tes ni croquettes. Je conseille pas d’avoir un husky, ils sont durs Ă vivre surtout avec les autres chiens.

FILOU : labrador setter et JUNIOR (ou juju) griffon ratier sont les deux compagnons de Jean Marie depuis 14 ans Ă la rue. Sa caravane a brĂ »lĂ©. Mais il ne tiendrait pas le coup en appartement.

TEQUILA : elle et son maĂ®tre portent des colliers faits de bouchons de bière. Lui est agressif et grossier avec les humains, la chienne le tempère dit-il.

TRUST : epagneul collet. Son maĂ®tre Ă©tait-il vraiment chimiste biologiste ? Suite Ă un accident de voiture il a Ă©tĂ© licenciĂ© dit-il.

ADONICE, FORCE, GANOJA la chatte noire ......................

"ton animal c’est tout, il est partie de ta vie". FIFI fait boire sa salive Ă son rat, ou le laisse sĂ©cher le sang sur la seringue et sur son bras après l’injection.

Jusque dans l’Ă©change physique, nausĂ©eux, la connivence Ă©clatante transparaĂ®t entre l’homme et l’animal habitants des rues. EgarĂ©, l’homme prisonnier de l’alcool ou de la drogue par nĂ©cessitĂ© insuffle Ă l’animal ce qu’il a perdu, une libertĂ©, la santĂ©, l’insouciance, le bonheur de courir, de protĂ©ger, ce que l’homme des immeubles souvent par inconscience lui refuse.

P.-S.

/

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0