Accueil > SDF... > BASILE futur mannequin

BASILE futur mannequin

je suis un être humain moi mon pote !

mercredi 9 janvier 2008, par JH

"Alors toi, maintenant quand tu m’appelles, tu m’appelles Monsieur !

Ce "Monsieur" proclamé exige non seulement le respect, mais propulse instantanément le terme au coeur de son sens premier, gorgé d’aristocratie ou de royauté.

Et c’est bien ce que veut exprimer Basile quand il parle de ce "Monsieur de la Rue" qu’il a rencontré et avec lequel il a conversé il n’y a guère. Basile sorti de cette rue qui l’avait absorbé en dix ans, lui offrant ses bancs, ses alcôves en plein vent, ses virus et ses brouillards. Rue béante, maîtresse insoucieuse, infidèle, prête aussi bien aux ensoleillements qu’à toutes les rigueurs de la nuit et du froid.

Maiantenant Basile a un logement, mais "pas les moyens d’avoir une domestication". Il est aidé par une équipe sociale qui le soutient dans ce formidable renversement de situation où il doit affronter les murs et, dans les murs, des êtres composés de hargnes et de possibles méchancetés ce qui le "fatigue à la démesure".

Avant que la maladie latente dans son sang ne se réveille, trouvera-t-il le repos dans un monastère ou bien en devenant mannequin pour qu’enfin on le regarde ?

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0