Accueil > SDF... > DOMITIEN

DOMITIEN

mardi 29 avril 2008

Domitien parle peu mais quand il parle on ne peut plus l’arr√™ter. Son discours s’enroule sur lui-m√™me, s’appauvrit √ chaque cycle, lassant l’auditeur compatissant observer Domitien aux yeux riv√©s sur l’horizon.

Son grand-p√®re qui a fait deux guerres a un √©clat d’obus dans le genou. Il vient d’envoyer 130 F √ son petit fils pour lui permettre d’acheter une pipe. Sa grand-m√®re, qui √©tait dessinatrice, a √©lev√© Domitien avec amour apr√®s l’avoir sorti des griffes d’une m√®re qui faisait boire √ son fils de 5 ans du caf√© arros√© de rhum. De l√ tous ses malheurs physiques et mentaux. Une de ses tantes mesure 1,88 m et son p√®re p√®se 176 kgs.

Domitien conna√ģt plein de monde, dans l’administration, dans la justice, les patrons de bistrots, il est sous tutelle et son tuteur lui donne 50 F chaque jeudi.

L’√©t√© dernier il est all√© passer trois semaines en camp avec son √©ducateur dans le Marais Poitevin. Il a eu l√ -bas une petite amie mais il n’avait pas le droit de dormir avec elle, seulement de l’embrasser devant les √©ducateurs. Quand le camp a ferm√© Domitien lui a offert une grande bo√ģte de savons de toutes les couleurs et senteurs. Il se souvient avec bonheur de ses d√©couvertes d’oeufs √©clos, de chiens abandonn√©s. Il veut que je l’emm√®ne √ la SPA l√ -bas √ la campagne. Il voudrait travailler dans les espaces verts.

Pour l’instant il erre dans la ville, partageant son d√©lire entre silence et volubilit√©, √©bouriffant le temps de r√™ves sporadiques qui l’aident √ s’ancrer dans l’irr√©alit√©.

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0