Hafiline Blog

Accueil > SDF... > BOBO

BOBO

De la série SDF

samedi 17 mai 2008

Bobo - celui qui, d’après Jean-Pierre, souffre d’"incontenance" et hier dans la nuit au foyer a pissé dans le seau de Dédé qui y avait mis à tremper ses chaussettes - m’embrasse pour mon anniversaire et me trouve inexplicablement très belle.

Il a bu plus que de coutume, la coutume étant de boire à l’excès pour affronter les rigueurs probables de la rue qui le tolère.

Bobo est près de la retraite, se raconte, et je le crois "avec méfiance" sur les conseils de l’éducateur qui m’accompagne. Il a passé huit ans à la Légion Etrangère, le tatouage sur le bras l’atteste. Trois campagnes au Tchad, au Congo, en Israël lui ont appris à se défendre à coups de poings, de tête et de genoux dans la couilles. Il a tué des terroristes, sauvé des vies au Kolwési, en Guyane où son boa, Alfred, a combattu un énorme anaconda avant que Bobo lui tranche la gorge et récupère Alfred épuisé pour le remettre dans sa cage. Il a aussi ramassé des enfants morts le long des fleuves.

Il a une femme et deux enfants là-bas. Il pense les retrouver quand il sera à la retraite. Il rêve aussi d’acheter une petite maison et d’y installer une petite femme dans le coin.

Des femmes il en a eu beaucoup, une gitane dont il a élevé les huit enfants avec les deux siens. Son fils de 24 ans, 105 kilos, veut partir au Japon pour pratiquer le kung-fu (il doit s’agir de sumo). Sa fille éducatrice vient de se tuer en voiture.

Bobo sur conseil impératif de son médecin est passé de six litres à un litre d’alcool par jour. Il en a besoin le matin au réveil. Arrivera-t-il à la retraite grâce à l’atrium 400 et à l’équanil, sur lesquels il me fait un cours ?

Le beau gosse qu’il a dû être a disparu, laissant une trace fragile. Bobo s’appuie sur sa béquille, promesse claudicante d’une fin de vie tragique ou apaisée.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.