Accueil > Au jour... > L’ANGE DÉÇU

L’ANGE DÉÇU

mardi 13 septembre 2016, par André, JH

Manifestement ça n’allait pas assez vite. Lui, là-haut, faisait apparemment encore confiance dans la piètre humanité qu’il avait créée, en dépit des errements, des catastrophes, des massacres qui se succédaient depuis le commencement des siècles.

Mais lui, l’ange déçu, devenait impatient. Combien de temps encore attendre, à se cacher dans le moindre interstice que cette planète soit enfin débarrassée d’une engeance insupportable, prête à se plier volontairement à ses sournoises injonctions pour se détruire ?

La terre mourait des poisons élaborés, avec son aide, dans des laboratoires conçus à l’origine pour soulager les disettes et les maux. Ils étaient tombés dans les mains puissantes de conglomérats de capitaux, monstres aspirant à une sorte de sacralité Et ces monstres, cancers protégés, grossissaient, grossissaient, bulles géantes qui crevaient à temps pour libérer les éléments propres à leur renaissances et entamer de nouveaux cycles de destructions et de reconstructions. La corruption et le cynisme s’accrochaient et engraissaient comme des tiques sur leurs parois grumeleuses . Il les observaiti

, hilare, attentif dans ses interstices, prêt à intervenir pour étayer subrepticement le confort délétère des nantis, leur égoîsme , leurs retraites jubilatoires dans leurs tours d’ivoire de chercheurs (dont quelques un cependant s&#8217 séchappaient pour lancer des alertes) ou leurs bibliothèques d’érudits bien rémunérés.

Il y avait bien les multiples essais, plus ou moins balbutiants, en déséquilibre sur leurs pauvres organes , pour élaborer des systèmes de vertus destinés à contrecarrer les inégalités elles aussi galopantes qui conduisaient à la paupérisation d’une grande partie de l’humanité. Mais (Dieu merci) il doutait,- à les observer à se démener, à se contenter de maigres résultats,- de leurs capacités à se regrouper pour peser efficacement sur l’inéluctable marche servile et docile vers la fin de la race humaine. au profit d’autres animaux

***********************************

D’autre part, il y avait une matière à s’inquiéter.. Dans l’un de ses refuges cachés était venu se loger, comme dans le Mur des Lamentations à Jérusalem, un manuscrit modeste, une simple feuille de papier A8 qui faisait état d’un projet de réhabilitation de la planète Terre qui n’était évidemment pas de son goût. Quelques lignes, fort bien conçues bien que chargées de naïveté , en sont livrées ci-dessous, propres à capter l’attention de ces humains qui résistaient au désir de céder au découragement et laisser les profiteurs piller la planète jusqu’à complètes deshydratation et annihilation.

« CITOYONS NOUS !

Proposition d’action directe sur le consommateur
Un essai dérisoire et nécessaire

Tout d’abord, rester conscient tout au long de la réflexion et de l’action que la solution ne viendra pas d’en haut. On voit ce que ça donne

Le consommateur en est le moteur : » si on ne consomme pas on ne vend pas » disait Coluche.,
Et aussi que la moindre petite tache primordiale de rouille est le début de la décomposition de tout édifice présumé indestructible (TINA) .

- Partir de la base, les biens de consommation. Mettre en place des « commandos pacifiques , taches de rouille virtuelles et têtues qui investiraient, pas groupes de deux ou trois, les magasins. Repérer les objet (surtout choisir ceux qui paraissent le plus inutiles) sur lesquels l’action doit s’exercer, et les acheteurs potentiels devant eux
- 
- S’approcher, et entre les membres du commando entamer une discussion sur la composition du produit visé, son inanité, ou aussi son utilité, de manière à susciter l’attention de l’acheteur, à piéger comme un poisson sans qu’il s’aperçoive qu’il est devenu lui-même objet de l’action.

- Le but est de susciter l’intérêt de ce dernier, et une prise de contact. qui sera naturellement la prémisse plus ou moins lointaine d’une remise en cause d’une société entièrement vouée à la consommation dirigée inéluctablement vers plus de gaspillage et d’inanité.

On comprendra qu’il s’agit ici d’un mode d’éducation inédit, sur le terrain pollué des décideurs de tous bords, et, une fois le travail de base et de sape effectué, d’en rassembler les résultats afin d’envisager d’autres formes élargies de déconstruction réelle, projet prématuré dans l’instant »

Ici s’arrête le manuscrit.

1 Message

  • L’ANGE DÉÇU Le 13 septembre 2016 à 14:21, par André

    Je crois que tu fais une erreur... Nous vivons sous des bombes idéologiques qui nous modifient en profondeur et en masse...
    Ce ne sont pas quelques individu-e-s qui peuvent y faire quequechose, le rapport de force est un million de fois trop en leur faveur (je parle des dominants)
    L’action citoyenne n’est qu’une incantation sympathique et qui fera du bien à ceux et celles qui l’adoptent, mais qui ne changera rien...
    Chaque soir, au 20h ce sont des millions de gens qui se placent volontairement sous les bombes idéologiques que la télé leur envoie...
    Des millions !!!
    Bon c’est vrai que la situation étant totalement désespérée tous les espoirs son permis... !!!

    Répondre à ce message

Répondre à cet article

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0