Hafiline Blog

Accueil > Au jour... > MARQUE PAGES

MARQUE PAGES

mercredi 9 août 2017

MARQUE PAGES
un dérisoire divertissement
,

Deux cents ça suffit, j’arrête ma collection de marque-pages,

L’imagination de leurs concepteurs m’impressionne,sinon me fascine Je les touche pour sentir les épaisseurs du carton (j’aime palper : les sensations tactiles me sont indispensables pour sentir le poids du monde), je les étale pour observer des formats et des proportions multiples qui obéissent à des règles cachées ou mystérieuses, les illustrations éclatent en couleurs servantes des désirs de dessinateurs vénaux ou inspirés par un art pur de tout calcul

La futilité de ma rage d’entasser m’apparaît enfin et je viens de mettre un terme à mon addiction

Pourtant ils jouent leur rôle lorsque je les manipule : parce qu’il faut dire que je les choisis soigneusement, colifichets ou bijoux précieux, en les insérant dans les livres , parce que Dostoïevski mérite une avalanche de tons et de soubresauts de lignes frisant l’excès et pour Michel Foucault il me faut sélectionner une simple barre longiligne exempte de ces couleurs qui pourraient susciter les échappées du lecteur hors des codex magistraux et emprisonneurs d’attentions studieuses Pour les romans policiers, C’est plus facile, tout convient selon mon humeur du moment,

Bon, je laisse pour l’instant les marque-pages accumulés, entassés, prisonniers, étouffés, sur une étagère indifférente à leur richesse terrée, et je vais respirer les senteurs du jardin qui renaît sous la pluie

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.